Collier Ras-de-cou l'histoire fascinante

reine de france

Le collier Ras-du-cou dit « Choker », la féminité exploitée depuis le XVIème siècle !
Une belle histoire pour le collier ras-de-cou qui commence au XVIème siècle avec la tristement connue deuxième épouse du Roi d’Angleterre Henri VIII, Anne Boleyn qui fut décapitée suite à des accusations d’inceste et d’adultère. Une superbe toile révèle celle-ci portant le premier ras-du-cou à perles dans l’histoire occidentale.
En France, le premier collier ras de cou sera porté par Marie-Antoinette. Effectivement, c’est peu de temps avant la révolution française, durant le règne de Louis XVI, que les ras-du-cou apparaissent sous forme de dentelles ornées d’un nœud lors de soirées huppées au Château de Versailles.
Pendant la révolution française, au XVIIIème siècle, la bourgeoisie s’arbore souvent, lors de soirées mondaines, avec des jolis ras du cou, fait de différents coloris et tissus, en accord avec leurs robes.

Cependant, les historiens émettent des doutes quant au port du ras-de-cou en 1789, pensant que les proches des guillotinés, organisant des soirées commémoratives, ont pu s’orner de rubans rouges en hommage aux victimes.
Sa réapparition se fait en Angleterre, par la Duchesse Alexandra du Danemark, qui afin de dissimuler une vilaine cicatrice, entourait son cou d’un large collier de perles dit « choker ».

ras de cou  orné diamant

Le tableau de Manet, en 1863 « Olympia » démontre la connotation entre les prostituées, souvent entretenues par des riches mécènes, et le collier ras-de-cou sous forme de ruban noué sur le côté, sensé, par la croyance populaire, dissimuler les suçons de leurs cous.
Les danseuses, elles aussi, s’ornent de ces fameux rubans ras de cou comme le montre, en 1870 puis en 1880, l’artiste peintre Edgar Degas dans ses sublimes peintures de danseuses ballerines.
Au XXème siècle, l’épouse du Roi George V, la reine Mary d’Angleterre ne fait pas exception à la règle, en s’offrant de sublimes ras-de-cou ornés de diamants surnommés « choker ».

elvis-presley

C’est le célèbre Joaillier Français René Lalique (1865-1945), fin XIXème et début XXème siècle qui crée toute une collection d’incroyable collier ras-de-cou composés de différentes matières à l’image du verre, de l’email, de corne, de pierres précieuses ou encore de l’ivoire.
Appelé également « Collier de chien » ou « Dog Collars », c’est à partir des années 1920 que le collier ras-de-cou évolue. Celui-ci mesure entre 36 et 40 cm, peut-être composé de perles, de tissus, ornés de décorations tels que les pendentifs suspendus mais aussi de dentelle, ou encore de pierres précieuses.
Considéré comme le créateur du bijou moderne, René Lalique popularise le ras-de-cou durant la période Art Nouveau et ce jusque l’Art Déco entre 1920 et 1930.
Life Magazine tente, en vain, un come-back en 1944.
C’est alors que dans les années 70, le retour du ras-de-cou se fait via les hommes qui tentent à exprimer leur féminité à l’image d’Elvis, Mick Jagger ou Jimi Hendrix qui se prêtent au jeu.

ras de cou les année 90

La tendance perdure dans les années 90, grâce à une mode d’ornements de tour de cou, tels que les foulards très prisés des célébrités. Un des plus commercialisés durant cette période est dit « ras-de-cou tatouage », en plastique, il orne les plus grandes stars, féminins comme masculins, celui-ci devient l’emblème du style Punk Rock à l’image de Gwen Stefani, Christina Aguilera mais aussi la fameuse Britney Spears qui les portent de manière très sexy.
Quelque peu oubliés, pour leurs connotations gothiques début 2000, les ras de cou refont surface sur les podiums, depuis 2015, aux tendances variées à savoir du simple lacet, le « choker » en cuir, la version tatoo mais aussi le ras de cou fait maison car bien évidemment, les jeunes filles idolâtrent les stars et ont recours facilement à des modes de créations dans les magazines people puis achètent les différents éléments à bas coût en mercerie.
Achat d’un ruban, liberté dans le choix de la matière, dentelle, velours ou satin pour la majorité mais également la création d’un bijou unique en diversifiant la largeur ou encore les couleurs.

Presque 500 ans pour ce bijou transformé au fil des ans, sous toutes les formes, matières et coloris, le ras-de-cou a su charmer toutes les générations en alliant féminité, charme et praticité, à chaque époque son intérêt.
En véritable icône de la mode, le collier ras-de-cou promet de perdurer encore de belles années devant lui.
La preuve est que les plus grands créateurs se les accaparent sur les défilés de mode en tentant, chaque année, de les rendre plus féminin et sexy que les précédents.
Le ras-de-cou serait-il éternel ?

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
CB Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison internationale
Livraison dans le monde entier
Service client
À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,